Musicalement

11 janvier 2008

Quel modernisme!?

Une erruption volcanique apparait dans le monde de la musique en Iran et il s'appelle Namjou, en fait maintenant ce nom de famille n'est plus utile car il a un nom bien célèbre!

Avant tout je dois dire je trouve que ce garcon a des facilités, certes mais un peu gaché, je vois ses actes plus comme une réaction sociale qu'une innovation musicale.

Le domaine dans lequel il fait sa musique est plutôt la musique pop et variété, avec guitare et batterie et des paroles en persan, qui n'a pas grande chose en commun avec la musique d'art ou la musique classique persane. Et même dans ce domaine de la musique pop il n'a rien apporté de nouveau, les accords, l'harmonie et les rythmes n'ont rien de passionnant, les accords qu'il emploie sont très banaux, on les trouve dans  n'importe quelle chanson de variété. Les paroles n'ont rien de génial, le fait qu'il veuille aller """au bout de la rue et acheter un paquet de cigarette"""" (citation venant des paroles d'une de ses chansons) dans une culture ou il y a quand même une littérature importante n'a rien de extraordinaire!

Dans une autre chanson, il se moque d'un poème de Sa'adi en disant qu'il veut passer ""la chevelure de la bien-aimée au séche-cheveux"" je me demande pourquoi il détruit le poème de Sa'adi. Par exemple est-ce que si on veut créér un nouveau jardin à Shiraz on doit effacer et détruire Bagh-e Eram? Donc un vrai créateur peut créer sans forcément nier ce qui a déjà été fait de beau. Nima Yushij n'avait pas renié et n'a pas détruit toute la poésie persane avant lui, et cela ne l'a pas empeché d'être innovateur.

En enfin certaines de ses critiques et de ses propos sont complétement à coté et tordus car dans la parole et la poésie et donc dans les rythmes et la musique il y a eu et il ya un rapport intime et naturel entre ces éléments, la pulsation et le coeur humain et n'a rien à voir avec l'époque ou une culture musicale ici ou là. Autrement dit depuis que l'homme a inventé la roue elle est toujours ronde, sur une voiture à cheval ou sur la dernière Mercedes Benz.

Après tout ce n'est pas parce qu' un élément est nouveu qu'il a de la valeur.

Une dernière remarque est que, m'a-t-on dit, il y a des milliers de personnes qui aiment ce que fait ce garçon donc c'est bien! N'oublions pas qu'à l'époque où Gallilé parlait de sa vision du monde et de l'univers, des millions de personnes pensaient le contraire!

C'est un cas plutot à étudier en sociologie je crois.

Posté par athartorabi à 19:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]